L’odeur est une expérience

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Quand on nettoie, on débarrasse souvent les sols, fenêtres et meubles des poussières et bactéries. Mais l’air ambiant doit également être propre. Un immeuble de bureaux qui sent mauvais ne fait pas bonne impression. Misez sur l’expérience olfactive.

Qu’est-ce que l’expérience olfactive ?

Vous avez déjà vécu cette situation… Vous vous promenez et sentez une odeur que vous connaissez, mais vous ne savez plus d’où. Vous réfléchissez, mais ne parvenez pas à établir un lien. Pourtant, elle vous évoque des choses positives et vous met de bonne humeur ! C’est l’expérience olfactive. Si vous diffusez en permanence une odeur spécifique dans un espace, vous tentez d’améliorer l’expérience de votre environnement. Pensez par exemple à certaines grandes chaînes de magasins où vous sentez immédiatement un parfum frais. Cette expérience accrue peut avoir plusieurs conséquences :

  • Les visiteurs se souviennent de vous plus rapidement.
  • Vous vous distinguez de vos concurrents.
  • Votre chiffre d’affaires augmente.

Expérience olfactive versus rafraîchisseur d’air

Un simple rafraîchisseur d’air n’offre pas une expérience olfactive. En effet, pour ce faire, vous devez utiliser des diffuseurs de parfum sur une superficie pouvant excéder les 1 000 m². Ils sont placés en hauteur dans la pièce et le nuage de parfum qu’ils répandent flotte d’abord dans l’air avant de retomber.

En revanche, un rafraîchisseur d’air agit localement et vaporise un liquide visible plutôt qu’une brume. En outre, les rafraîchisseurs d’air utilisent généralement des gaz propulseurs ou de l’alcool, qui sont des substances nocives. Ces systèmes conviennent parfaitement pour des toilettes. Mais si vous souhaitez parfumer de plus grandes surfaces, il est préférable d’opter pour une expérience olfactive.

Comment fonctionne l’expérience olfactive ?

Votre nez est en contact direct avec la partie la plus ancienne de votre cerveau : le système limbique ou centre du plaisir.
Celui-ci exerce 3 fonctions :

  • Émotions,
  • Mémoire et
  • Stimulation.

L’expérience olfactive a un effet stimulant, ce qui donne ensuite des émotions et crée des souvenirs.Des expériences ont par exemple été menées dans des ailes d’hôpitaux où séjournaient des patients déments. L’odeur utilisée était celle d’un parfum typique d’il y a plusieurs décennies. Les patients déments ont rapidement associé l’odeur au parfum.
C’est l’une des parties les plus anciennes de notre cerveau et donc aussi l’une des plus dominantes.


C’est pourquoi nous sommes souvent beaucoup plus sensibles aux émotions qu’aux faits. La logique objective agit sur une partie plus récente du cerveau. Le secret ? Trouver une odeur qui touche la corde sensible de vos visiteurs et clients.

Mais ce n’est pas toujours facile ! En effet, l’odeur est une chose très subjective. Si certains apprécient par exemple l’odeur du basilic, d’autres la détestent. Essayez toujours de d’abord bien définir les odeurs qui plaisent à votre public cible. Si vous y parvenez, les visiteurs vous apprécieront sans savoir immédiatement pourquoi. Cela servira de base à la suite de votre relation avec les clients.

Obtenez d'autres conseils de BOMA en vous inscrivant à notre bulletin d'information !

7 conseils pour tirer profit au maximum de votre autolaveuse